Le quadrichrome

15Mai/18Off

Sensations aériennes

La plupart des gens sont passionnés par le cinéma, la musique, ou le jardinage. Personnellement, j'ai une passion quelque peu différentes : j'adore les avions de chasse. Une passion plus accessible eût certes été bienvenue, mais ce n'est pas comme si on choisissait vraiment. Je ne sais d'où celle-ci est venue, mais je sais qu'elle me poursuit depuis longtemps. C'est simple : enfant, il m'était impossible de sortir sans avoir mon avion de chasse préféré avec moi. Je le sortais dès que j'avais quelques secondes de libre pour imaginer des batailles aériennes toutes plus inroyables les unes que les autres. Il était donc inévitable qu'un jour, je veuille monter à bord d'un appareil réel. Et j'ai enfin réalisé ce rêve le week-end dernier, à l'occasion d'un baptême en Fouga. Cela s'est passé à Rennes, et ce jour fait clairement partie des plus beaux jours de ma vie. Les sensations que j'ai goûtées durant ce vol m'ont impressionné au-delà de toute mesure. Ce n'est pourtant pas comme si je ne m'étais pas préparé. Au contraire : je connaissais sur le bout des doigts les impressions qu'apporte un avion de chasse à ses passagers : le poids des G qui vous fait peser près de 400 kilos, la micro-pesanteur que procurent les G négatifs au beau milieu d'un looping, la vision qui diminue lorsqu'on risque le fameux voile noir... Mais tout ça, au fond, ce ne sont guère que des mots vides de sens : il faut éprouver ces sensations pour comprendre ce qu'ils signifient. Il faut se retrouver la tête en bas au beau milieu d'un looping, avec l'impression de flotter, comprendre la violence d'un G négatif. Il faut supporter l'accélération qui s'ensuit et qui vous écrase contre votre siège au point que vous avez du mal à respirer pour comprendre l'effet des G positifs. Il faut sentir son champ de vision diminuer pour compendre ce que cela veut dire que de « se sentir partir ». Et je dois avouer que, même si j'ai adoré cette expérience, j'ai été soulagé quand le pilote m'a prévenu qu'il était temps de retourner à l'aéroport ! Face à de telles sensations, aussi intenses et violentes, je commençais à sérieusement fatiguer ! Pour autant, je ne regrette pas une seconde ce vol. Et si l'adrénaline est votre amie, je vous invite vraiment à essayer le vol en avion de chasse. Voilà le site où j'ai trouvé ce baptême, pour ceux que ça intéresse ! En savoir plus en suivant le lien sur le site de l'organisateur de ce vol en avion de chasse.

pilot (2)

Remplis sous: Non classé Commentaires
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour le moment

Aucun trackbacks pour l'instant