Le quadrichrome

19Nov/19Off

Les agents de la guerre froide

Chaque matin, après sa routine de natation et d'exercices, le directeur général de la Russie commence son travail en vérifiant ces trois dossiers d'information: le service d'aide à la stabilité du gouvernement fédéral lui fournit des informations sur l'état du pays; le Foreign Knowledge Service (SVR) offre une introduction à la situation mondiale; ainsi que le Service de défense du gouvernement (FSO), sa garde personnalisée, ajoute un aperçu des activités en cours dans la liste des logements de haut niveau. Il se peut qu'il n'y ait absolument rien d'inhabituel dans l'état d'un État qui reçoit des briefings tôt le matin. Dans les États, par exemple, le short quotidien du président assure le transfert des renseignements vitaux au bureau d'Oblong Business. Vous pouvez néanmoins trouver plusieurs éléments spéciaux sur le processus russe. Ensemble, ils proposent que le gouvernement de Poutine passe d'une autocratie à une sorte d'autorité avec laquelle il est possible d'entrer en contact avec une spookocracy, une autorité déterminée par des espions. Les conséquences sont inquiétantes pour la fédération de Russie et pour la communauté. Il s'agit en grande partie de l'occupation précoce de Poutine par le KGB (organisation de sécurité de la période soviétique) et de son mandat de 13 mois, en 1998 et 1999, en tant que directeur du FSB. Au dire de tous, néanmoins, Poutine était en réalité un officier de police sur le terrain sous-pair et un directeur immémorable. Au cours de ses 16 années au sein du KGB, son principal auteur a été envoyé en Allemagne orientale, où il a généralement passé du temps à rédiger des rapports et à collecter des coupures de clic que d'autres personnes pourraient examiner. il n'entreprit aucune mission dans la partie occidentale, n'obtint aucun honneur et aucune obligation de commandement. Poutine a investi les années immédiates après l'effondrement de l'Union soviétique, largement employé par le Saint. Gouvernement fédéral de la ville de Pétersbourg, où il a augmenté pour devenir vice-maire. Après une interruption de sept années civiles dans la communauté intellectuelle - une planète sur laquelle il n'a pas réussi à se frayer un chemin -, il a été nommé pour diriger le FSB pour des motifs fondamentalement politiques: le chef Boris Eltsine souhaitait une personne qu'il pensait dévouée, fiable, et prêt à masquer les méfaits et les peccadilles de ses patrons. Ces motifs ont été remarqués chez les membres du personnel du FSB; En accord avec un ancien responsable du support, Poutine "ne s'est pas rendu compte de son entourage ni de la façon dont le service a fonctionné à ce niveau". Poutine continue d'être un amateur de capacités d'apprentissage. Bien moins un vétéran expérimenté des articles que les Russes appellent les services spéciaux, il est plutôt leur plus grand fanboy. Les fantômes aguerris que Poutine a employés dans son groupe interne comprennent son ancien membre du personnel, Sergueï Ivanov (ex-KGB), et le vice-Premier ministre Dmitry Kozak (anciennement GRU), ainsi que des oligarques tels que le président de Rosneft Igor Sechin (communément considéré comme un ancien responsable du GRU) et Nikolai Patrushev, l'actuel secrétaire des autorités de la stabilité de Poutine, la question la plus proche d'un conseiller national pour la stabilité dans le cadre du programme européen. (Ancien directeur du FSB lui-même, Patrushev peut faire comparaître Poutine comme dovish par comparaison; il a indiqué qu'il se sentait désireux de démembrer la Russie.) Poutine s'adresse à des espions de haut rang simplement parce qu'ils lui apprennent une communauté qu'il n'était pas capable de l'expert lui-même; il masque ses insuffisances en s'entourant de ces experts. Répondant, ils se disputent sa faveur. Ils ont découvert que pratiquement rien ne l'emporte sur la valeur de Poutine, car il l'informe de ce qu'il aimerait ramasser, par opposition à ce qu'il devrait savoir. Comme l'a expliqué un ancien officier des services de renseignement européens, ils ont découvert qu '« on ne prend jamais une si mauvaise nouvelle à la table du tsar ». Les fournisseurs russes ont un impact démesuré sur la conception de la vision du monde de Poutine. Comme indiqué par des ressources au sein de l'administration présidentielle, par exemple, lorsque l'Ukraine était aux prises avec votre révolution euromaïdienne en 2013 et 2014, la SVR a averti que la situation du directeur en place, Viktor Yanukovych, était sérieusement menacée. Le FSB, par distinction, a rassuré Poutine sur le fait que presque tout était gérable. Mais une fois que Ianoukovitch a été contraint de fuir vers la fédération de Russie, le SVR n'a pas été applaudi en raison de sa clairvoyance. Au lieu de cela, il a été sanctionné, de nombreuses autorités de la SVR ayant été licenciées, alors même que le FSB, plus avisé sur le plan politique, se dégageait de toute responsabilité. Poutine semble avoir accepté les grandes lignes du CSF selon lesquelles la connaissance occidentale était associée à l'innovation ukrainienne - et c'est donc la faute de la SVR parce qu'elle n'avait pas eu connaissance de toutes les informations. Il n'est vraiment pas surprenant que cette concurrence parmi les agences européennes de l'intelligence pour plaire au patron devienne fréquemment cannibale. À la différence du court-circuit quotidien du président, qui est un enregistrement unique rassemblé par le directeur de la connaissance nationale, chaque assistance européenne informe le dirigeant individuellement, en personne et sur papier. Il n'existe pas non plus de système semblable à la Joint Knowledge Organization du Cabinet Office britannique pour synthétiser les points de vue divergents des diverses entreprises et essayer de traiter les contradictions juste avant qu'elles atteignent les décideurs. L'effet est certainement une spirale croissante d'intelligence politisée, alors que les entreprises se font concurrence pour offrir les points de vue de loin les plus agréables sur le plan idéologique et pour se poignarder à l'arrière. La sycophangie de la communauté d'espionnage russe s'est aggravée ces dernières années. Poutine, comme beaucoup de cadres autoritaires, est devenu au bout d'un moment beaucoup moins tolérant en matière de choix de points de vue, et il a contraint son groupe d'amis à se fier à des gars et à d'autres faucons. Ce cadre pourrait expliquer pourquoi Poutine n'a pas encore vu tous les fantômes qui jouent un rôle disproportionné dans l'établissement de son agenda. Ce n'est vraiment pas qu'ils sont du tout importants; Poutine reste un tsar incontesté qui n'est pas au-dessus de participer aux services les uns des autres. En quelque sorte, c'est bien qu'il se livre à eux, qui est prêt à obtenir leur mandat mentionné précédemment, ceux d'autres institutions censées l'informer et le conseiller. Poutine a eu l'habitude de parler personnellement à diverses autorités européennes et a parcouru le pays pour connaître les problèmes du grand public. Maintenant, il quitte à peine son palais pour se rendre au Kremlin. Il faut toujours un désastre, un exercice militaire ou une occasion sportive pour l'acquérir de Moscou.

Remplis sous: Non classé Commentaires
18Nov/19Off

Motivé

C'est marrant, quand j'y pense. Auparavant, quand on me parlait d'incentive, j'avais tendance à l'avoir mauvaise. Il faut dire que j'ai travaillé pour certaines entreprises qui étaient plus douer pour tendre le bâton que la carotte. Dans ces boîtes, la DRH exigeait de nous que nous nous surpassions mais on donnait très peu en contrepartie. Et tout donner durant une semaine pour remporter une prime misérable. La firme pour laquelle je travaille aujourd'hui semble heureusement avoir davantage de perspicacité. Lorsqu'elle organise un challenge commercial, la rétribution est à la hauteur de l'effort. Et ça, ça change tout. Du coup, c'est avec enthousiasme que je découvre les nouveaux challenges, et je me donne à 200 %. C'est comme ça que, l'année dernière, j'ai déjà remporté un iPhone, des séjoursde luxe, des places VIP pour des matchs de foot... Si je me satisfaisais déjà de ces avantages, le mois dernier, challenge commercial j'ai cependant gagné le pompon : un voyage d'une semaine aux Bahamas ! Pourtant, au départ, j'admets que je n'étais pas vraiment enthousiaste à l'idée d'y aller. Si l'on m'avait donné le choix'aurais préféré partir en voyage avec ma femme. Parce qu'il s'agissait d'un voyage entre collègues, naturellement. Je n'étais pas transporté par le concept. Un voyage entre collègues, ce n'est pas vraiment du travail, mais c'est quand même loin d'être des vacances. J'imagine que c'est la même chose de votre côté : on ne se comporte pas au travail comme à la maison. Il faut jouer un rôle, celui du type qui se relâche parce que c'est ce qu'il est censé faire... tout en faisant quand même attention à ses agissements, étant donné que ses collaborateurs sont là pour regarder. Enfin, ça, c'est ce que je pensais. Une fois sur place, j'ai surtout rendu compte qu'un trip entre mecs, ça permet aussi d'être naturel. Quoique d'un naturel un peu différent de celui qu'on a avec sa femme. J'ai perdu pas mal de neurones au cours de ce voyage, mais ça fait quand même du bien. Je craignais par-dessus tout que les activités qu'on nous propose sur place aient autant de saveur qu'un plat industriel. Vous savez, le genre d' activité où le caractère authentique . J'ai déjà eu l'occasion de vivre ce genre de moment au cours d'un voyage avec ma femme, et ça ne m'a vraiment pas plu. Mais ma direction a, une fois encore, tiré son épingle du jeu : c'est une agence événementielle qui a tout organisé de bout en bout, et nous a proposé un voyage vraiment authentique. Si le programme a été vraiment chargé (c'était loin d'être reposant), ça a été un vrai bonheur : ce n'était pas un séjour touristique (le colon venu s'encanailler chez les indigènes), mais d'un séjour authentique où nous avons non seulement découvert la culture locale mais également échangé avec les habitants et entre collègues. Je craignais surtout d'être consterné par les activités prévues sur place. Vous savez, comme ces chasses au trésor où l'on a l'impression de revenir en centre aéré. La direction a gagné sur les deux tableaux, sur ce coup-là : elle a non seulement fait plaisir à les salariés avec un voyage, mais a surtout permis à ces derniers de resserrer leurs liens. Je pense que je suis en définitive arrivé à destination. Il y a eu une période où je changeais souvent de société. Alors qu'aujourd'hui, je ne regarde même plus regarder de quelle couleur est l'herbe du voisin. Et vous savez quoi ? Ca change la vie, de se sentir posé.

Remplis sous: Non classé Commentaires
14Nov/19Off

L’art de savoir motiver

Quand une personne éprouve des besoins psychologiques de faible qualité, elle aura une perspectives de motivation sous-optimales. En d’autres termes, si son autonomie, ses relations et ses besoins en compétences ne sont pas satisfaits, le résultat est un désintéressé, externe ou im- perspectives de motivation posées. (Dans la version couleur du spectre de la motivation modèle, ces trois perspectives de motivation sous-optimales sont représentées sous forme de couleurs vibrantes de l'arc-en-ciel - rouge, orange et vert.) L'effet ARC Domino Même si j’ai décrit chacun des trois besoins psychologiques individuellement, Il est important de lier la nature intégrée de l'ARC. Imaginez que vous ayez un responsable avec des besoins de contrôle. Elle micro-gère les gens et projets - qu’ils en aient besoin ou non. Elle omet de reconnaître ou ne pas se soucie de la perte d’opportunités qu’elle crée par son comportement inapproprié son style de vie et son impact sur les besoins psychologiques de ceux qu’elle dirige. Elle semble se contenter de ne pas changer ses habitudes - après tout, elle a déménagé avec succès dans l'organisation. Vous avez fait vos preuves auprès d’elle au fil des ans, surtout en matière de collecte des données de vente et soumission du rapport trimestriel au siège. En fait, quand elle a pris un congé, vous avez rédigé vous-même les rapports. Pourtant, votre homme ager demande toujours de réviser et d’éditer vos rapports et de les envoyer au siège se. Les changements qu'elle fait semblent être arbitraires. Il n'y a tout simplement pas agréable sa. Sa microgestion mine votre sens de l’autonomie - elle est contente trolling votre travail et ne vous permettant pas de penser par vous-même. Tu as peur d'y aller se plaindre parce que vous avez vu ce qui arrive aux plaignants. C'est ainsi que commence l'effet ARC Domino. Votre manque d’autonomie soulève des questions dans votre esprit au sujet de votre compétence. Votre incapacité à gérer votre L’implication excessive de l’employé ou les politiques organisationnelles impliquées nuisent davantage à votre compétence. Le leadership inefficace de votre gestionnaire, le manque de sensibilité à votre les besoins et l’intérêt apparent empêchent tout sentiment d’appartenance. Les biens immatériels Les forces nales (son style de microgestion et votre peur) dictent votre sens interne de bien-être. Si l’économie était meilleure et les emplois plus faciles à trouver, vous partiriez. Quand il s’agit de vos rapports, vous les faites parce que vous avez peur de ce qui va arriver si vous ne le faites pas. Vous avez une perspective de motivation imposée. Poussé par la peur, et peut-être un peu de culpabilité, vous faites votre travail, tout en pensant, je vais faire les rapports parce que je dois le faire, mais je le sens mal. Je ferai juste assez pour me débrouiller. Vous ne prenez pas la peine de penser au travail de manière créative ou ajouter de la qualité parce que votre manager aurait changez habilement votre travail quand même. Voici plus de mauvaises nouvelles. Vous commencez à généraliser vos motivations sous-optimales. perspective internationale en pensant que la seule raison pour laquelle je me lève tous les jours est de récupérer mon salaire. vérifier! Tout à coup, vous avez une vision externe de la motivation par rapport à votre travail. devenir tout au sujet de la argent. Pour en savoir plus, allez sur le site spécialiste de challenge commercial.

Remplis sous: Non classé Commentaires
4Nov/19Off

Les OVNIS

Les pilotes sont sur le point de recevoir un nouveau mémo de la direction: Si vous rencontrez un objet volant non identifié pendant le travail, veuillez nous en informer. La US Navy est en train d’élaborer de nouvelles règles pour rapporter de telles observations, selon un article récent de Politico. Apparemment, suffisamment d’incidents ont eu lieu dans «diverses zones de tir contrôlées par l’armée et un espace aérien désigné» au cours des dernières années pour inciter les responsables militaires à mettre en place un système formel de collecte et d’analyse du phénomène inexpliqué. Les membres du Congrès et leur personnel ont même commencé à poser des questions sur les revendications, et les responsables de la marine et les pilotes ont répondu par des briefings formels. Le Washington Post a fourni plus de détails dans sa propre histoire: Dans certains cas, des pilotes - dont de nombreux ingénieurs et diplômés de l’académie - ont affirmé observer de petits objets sphériques volant en formation. D’autres disent avoir vu des véhicules blancs en forme de Tic Tac. À part les drones, tous les moteurs dépendent de la combustion de carburant pour générer de l’énergie, mais ces véhicules n’avaient ni prise d’air, ni vent et pas d'échappement. La marine sait comment cela sonne. Il sait ce que vous devez penser. Mais le fait est que certains pilotes disent qu’ils ont vu des choses étranges dans le ciel, et c’est inquiétant. La Marine essaie donc d’assurer les pilotes qu’ils ne seront pas fous du cockpit ou considérés comme dérangés s’ils le soulèvent. «Pour des raisons de sécurité, la marine et le navire américain Air Force] prend ces rapports très au sérieux et examine chaque rapport », a déclaré la Marine dans une déclaration à Politico. Pourtant, même si la Marine indique qu’elle est disposée à discuter du sujet tabou, elle évite également trois petites lettres notoires. UFO porte la valeur d’un bagage dans un aéroport, regorgeant de légendes urbaines, du secret gouvernemental et de films hollywoodiens débordants. Les déclarations et les citations que la marine a fournies aux organes de presse ne contiennent aucune référence aux ovnis. On les appelle plutôt «phénomènes aériens inexpliqués», «aéronefs non identifiés», «aéronefs non autorisés» et peut-être même la plupart des intriguant, "soupçons d'incursions". Le message est, si vous voyez quelque chose, dites quelque chose, mais dans l’intérêt de Dieu, baissez la voix. N’appelez pas cela un OVNI. Ce qui est amusant, car l’armée a proposé ce nom en premier lieu. Les premiers programmes gouvernementaux consacrés à enquêter sur des observations d'OVNI à la fin des années 1940 traitaient les affirmations, sans surprise, comme une grosse blague. En règle générale, selon UFOs et le gouvernement: une enquête historique, un plongeon de style manuel publié en 2012, les responsables rejetaient et réfutaient tout rapport en le qualifiant de canulars et d'hallucinations. Cela ne semblait apparemment pas plaire à certains des plus haut placés. À certains égards, la tentative actuelle de la Marine de prendre au sérieux les rapports d'observations d'OVNIS est une reprise de ce qui s'est passé ensuite. "Je veux un esprit ouvert", aurait demandé le major général Charles Cabell, alors chef des services secrets de l'armée de l'air au Pentagone, lors d'une réunion avec ses subordonnés en 1951. "Tous ceux qui ne l'esprit peut sortir maintenant. " Un nouveau programme secret, baptisé Project Blue Book, a rapidement été organisé pour enquêter sur les allégations de visions étranges dans le ciel sans les ridiculiser. Son directeur, Edward Ruppelt, introduisit le terme objet volant non identifié vers 1953. La définition ne comportait aucune allusion à la vie extraterrestre; dans les rêves les plus effrayants d’un responsable de la sécurité nationale, il s’agissait probablement d’espionnage russe. Pour les militaires, un OVNI était simplement "tout objet aéroporté qui, par ses performances, ses caractéristiques aérodynamiques ou ses caractéristiques inhabituelles, ne correspond à aucun type d'avion ou de missile actuellement connu, ou qui ne peut être identifié positivement comme un objet familier".

Remplis sous: Non classé Commentaires
21Oct/19Off

L’art est en crise

La plupart des querelles d'œuvres de l'art n'autorisent en aucun cas les échos des galeries à murs blancs, mais une série récente de scandales et de protestations s'est répandue dans le célèbre musée, plongeant plusieurs des plus grandes galeries et musées du monde dans une situation qui n'a pas été vue à cause des conflits liés à la fureur des traditions des années 1980. Dans le passé, c'était absolument un petit groupe de sénateurs qui tentaient de financer le Countrywide Endowment for the Artistry. Maintenant, c'est la philanthropie exclusive qui est au centre de la ligne de mire. Et ce ne sont pas des personnalités politiques qui pèsent lourdement sur les artistes. Warren Kanders est le dernier chef à s'être retrouvé dans la table du Us Artwork, une galerie de la Whitney Art Gallery, le 25 juillet, après une campagne de plusieurs mois à son encontre. La raison: Kanders est président et chef de la direction de Safariland LLC, un producteur d'essence lacrymogène qui aurait été utilisée par des migrants à la frontière américano-mexicaine. Comme une réaction, le groupe Forensic Architecture s'est associé à la cinéaste Laura Poitras, qui a remporté de nombreux prix à l'académie, pour créer une vidéo critique des entreprises de Kanders, qui a continué à être examinée dans le cadre de la Biennale du musée Whitney (via le 22 septembre). Une autre classe appelée Decolonize This Location a déployé des bannières publicitaires sur la façade du musée. Un certain nombre d'artistes ont demandé à être retirés de la galerie simplement parce qu'ils ont nié «toute complicité avec Kanders et ses systèmes de violence physique». Une centaine de travailleurs de Whitney ont convenu d'un message ouvert appelant Kanders à arrêter. Dans son message de démission, Kanders a rapporté "la campagne marketing particulière des grèves contre moi et mon entreprise". De plus, la photographe professionnelle Nan Goldin a dirigé une attaque contre les dons de bienfaisance à travers le foyer Sackler, au nom duquel se trouvent les organisations comme la galerie d'art de la ville dans La Grosse Pomme, le Louvre à Paris, ainsi que les galeries d'art et les musées de Harvard à Cambridge, Volume. L'opioïde OxyContin produit en partie les sommes importantes de la famille et, après plusieurs présentations l'année prochaine, le Guggenheim et le Met in The Big Apple, ainsi que la Tate au Royaume-Uni, ont annoncé qu'ils ne pourraient plus accepter les œuvres de bienfaisance. contributions de vos proches. (Le Louvre a depuis supprimé la marque Sacklers.) L'inspection accrue concernant l'offre de l'argent des administrateurs de musée, augmentée du militantisme accru en réaction, viendra à un moment où les établissements d'art se battent pour rester solvables par tous les moyens. La galerie d'art Us Folk Artwork devait quitter sa salle principale à New York en 2011; en 2015, les travaux du Museum of Biblical Art à New York ont ​​été complètement scellés; Auparavant cette année, Newseum à Washington, D.C., avait cédé la vente de ses produits au Johns Hopkins College. Les entreprises ethniques américaines, privées d'assistance publique ouverte, ont besoin de collecter des fonds. Cependant, un don de base vieillissant modifie le code des impôts afin d'empêcher les fournisseurs à but non lucratif, et une génération plus jeune qui privilégie les déclencheurs écologiques et politiques de l'art a obligé les musées à se battre pour obtenir des contributions. Il ne s'agit ni de stratégies de financement ni de nouveaux bâtiments, il s'agit de conserver les appareils d'éclairage.

Remplis sous: Non classé Commentaires
19Oct/19Off

L’armée Turque tire des armes chimiques sur le peuple Kurde

La Turquie utilise du phosphore de couleur blanche dans la «zone de sécurité» revendiquée en Syrie. Le Groupe pour l'interdiction des armes de type chimiques (OIAC) a indiqué qu'il s'était avéré "collecter des informations concernant l'utilisation réalisable d'armes chimiques", à la suite d'informations selon lesquelles le phosphore de couleur blanche avait été appliqué par des civils turcs avant cette semaine, a révélé le Guardian vendredi. En dépit du cessez-le-feu de 120 heures négocié par les États-Unis avec Poultry et les marques démocratiques syriennes dirigées par les Kurdes, introduit par US V. P. Mike Pence, des sources de presse ont documenté la persistance des combats, avec des photos troublantes montrant que les enfants en bas âge qui avaient été blessés auraient été considérablement usés au cours de troubles turcs dans le nord de la Syrie. Sur la liste des graphiques, Mohammed Hamid Mohammed, le grand classique des 13 dernières années, qui avait été blessé à Tal Tamir et qui déclare que Poultry sera la "zone de sécurité". Malgré les inconvénients des troupes américaines syriennes, vol fouga magister Israël continue de faire preuve de souplesse. Les États-Unis continuent de s'engager à profiter pleinement de la frontière irako-syrienne pour éviter l'échange d'avant-bras iraniens avec l'État, l'assistant d'État Mike Pompeo a demandé à The Jerusalem Publish le vendredi dans le cadre d'un entretien unique. "Notre administration a été spécifique", aurait-il déclaré. «Israël a le simple droit de prendre des mesures qui garantissent la sécurité des personnes. Les États-Unis suggèrent que non seulement ils ont la capacité de faire mais qu'ils sont tenus de s'acquitter de leurs tâches. »Des hélicoptères de la flotte de la Baltique ont tiré des missiles et des roquettes pour éliminer le contenu des instructions d'un ennemi théorique et le matériel informatique du Des exercices ont eu lieu à Kaliningrad, à l'extrême ouest de la Russie, a annoncé vendredi le bureau de contact de la flotte. "Les exercices prévus ont impliqué plus de 10 équipes d'épisodes et services militaires Mi-24 et Mi-8, ainsi que des canons de combat Ka-27 et Ka-29 basés principalement sur l'aviation navale de la flotte de la Baltique", indique le bureau commercial indiqué dans l'affirmation. «Pendant les vols aériens, les équipages ont largué des missiles et des roquettes de divers types, des pistolets de mitraillette, un contrôle intérieur dans un combat aérien, la recherche de sous-marins à l'aide de solutions de sonar plongeantes et la mise au point de stratégies visant des objectifs dissimulés par un ennemi théorique», affirme l'affirmation réclamations.

Remplis sous: Non classé Commentaires
14Oct/19Off

Avertir l’Iran

Les États-Unis ont déployé un porte-avion dans le Midst East pour envoyer un "message clair et sans équivoque" à l'Iran. John Bolton, conseiller américain à la sécurité nationale, a déclaré que ces personnes se comportaient "en réponse à une série d'avertissements et d'indications inquiétants et progressifs". Le déploiement du navire de guerre était basé sur des allégations d'attaque probable contre des causes américaines, selon les archives de la société de médias Reuters, citant un groupe américain établi et non identifié. M. Bolton supplémentaire qu'ils contreraient toute grève avec un "pouvoir implacable". Dans une déclaration, M. Bolton a expliqué: "Les États-Unis déploient la classe de grève des fournisseurs de l'USS Abraham Lincoln et un groupe de bombardiers dans la zone de la demande centrale américaine afin de transmettre au plan iranien des informations précises et indiscutables selon lesquelles toute attaque contre les passions des États-Unis ou contre ceux de nos alliés seront probablement remplis par une pression incessante. " "Les États-Unis ne recherchent pas vraiment la guerre aux côtés du régime iranien. Mais nous sommes tout à fait disposés à répondre à toute attaque, qu'elle soit ou non mandatée, par le Corps de la Garde révolutionnaire islamique ou par des causes iraniennes typiques." Le navire faisait actuellement partie de l'Union européenne des jeux de guerre avec nos alliés, qui existaient depuis la fin du mois d'avril. Il y a donc peu de détails de la part des Américains sur les prétendues actions iraniennes qui ont motivé cet avertissement, ni sur les États-Unis. déploiements en cours. Il n'est pas forcément inhabituel qu'un avion et son groupement tactique soient amenés dans le Golfe. Renforcer les effets de l'atmosphère terrestre centrée sur les États-Unis dans la région, bien qu'à court terme, est beaucoup moins rapide. Washington a lui-même transformé la pression sur l'Iran au-delà des dernières semaines; en désignant le Corps de protection innovant iranien une entreprise terroriste; durcir les sanctions de gaz et ainsi de suite. Cependant, l'objectif de l'administration Trump n'est pas clair. Ses porte-parole exigent qu'ils ne souhaitent généralement pas faire la guerre à l'Iran, mais ils peuvent également dissimuler leur enthousiasme face aux améliorations de routine à Téhéran. Alors, est-ce que cette décision des États-Unis est une tentative de garantir le statu quo actuel mal à l'aise? Ou peut-être un effort pour serrer la vis encore plus serré? Plusieurs experts de l'administration s'inquiètent de la création d'un battement de tambour pour un affrontement qui, ils s'inquiètent, pourrait éclater de manière accidentelle ou stylistique. Ce n'est pas la première fois que l'USS Abraham Lincoln continue à être utilisé dans le Golfe. Toutefois, ce déploiement s'inscrit dans un contexte de tensions croissantes entre les États-Unis et l'Iran. L'année dernière, le directeur Donald Trump a annulé unilatéralement son accord nucléaire historique avec les États-Unis et d'autres pays dans le monde. En vertu de l'accord, l'Iran avait consenti à réduire ses activités nucléaires vulnérables et à autoriser les inspecteurs mondiaux à tour de rôle. réduction des sanctions. Et récemment, la résidence de couleur blanche a annoncé qu'elle mettrait fin aux exemptions de sanctions pour cinq pays - la Chine, le Japon, l'Inde, la Corée du Sud et la Turquie - qui achetaient toujours des huiles iraniennes. En outre, les États-Unis ont également sanctionné le Corps de bouclier innovant à haut niveau de l'Iran, en le désignant comme un groupe terroriste international. Les sanctions ont entraîné un net ralentissement du système économique iranien, entraînant la baisse du taux de change de son taux de change, multipliant par quatre son prix annuel d'inflation, chassant un véhicule des commerçants étrangers et provoquant des manifestations.

Remplis sous: Non classé Commentaires
7Oct/19Off

Google suspend Viagogo

Google a suspendu Viagogo en tant qu'annonceur, après avoir revendiqué la revente de billets à des prix gonflés sur le site. L'Autorité de la concurrence et du marché saisit actuellement les tribunaux du site Internet de la billetterie, affirmant qu'elle n'avait pas fait suffisamment pour modifier ses pratiques commerciales. Il dit qu'il "travaille avec le CMA". L'année dernière, la Football Association, le groupe professionnel UK Music et certains députés ont signé une lettre ouverte aux hauts responsables de Google, l'invitant instamment à empêcher Viagogo de faire de la publicité. Dans un communiqué publié mercredi, Google a déclaré: "Lorsque les utilisateurs de notre plateforme nous aident à acheter des billets, nous voulons nous assurer qu'ils ont une expérience en laquelle ils peuvent avoir confiance. "C'est la raison pour laquelle nous appliquons des règles strictes et prenons les mesures nécessaires lorsque nous découvrons un annonceur en infraction." En réponse, Viagogo a déclaré: "Nous avons été extrêmement surpris d'apprendre les préoccupations de Google aujourd'hui. Nous sommes convaincus qu'il n'y a pas eu d'infraction à la politique de Google et nous sommes impatients de travailler avec eux pour résoudre ce problème le plus rapidement possible". L'AMC a initialement intenté une action en justice contre Viagogo en août dernier, craignant qu'elle enfreigne la loi sur la protection du consommateur. En conséquence, un tribunal a ordonné à la société de revoir son mode de fonctionnement, notamment en indiquant aux acheteurs: quel siège ils obtiendraient s'ils risquaient d'être refoulés à la porte maintenant, l'AMC allègue que Viagogo ignore ses demandes de modification et envisage de lancer une procédure judiciaire pour outrage au tribunal. Il affirme que Viagogo continue de donner: messages de disponibilité de billets trompeurs Les adresses incomplètes des entreprises vendant des billets Des billets d'avertissement insuffisants assortis de restrictions de revente risquent de ne pas permettre l'entrée des entreprises. FanFair Alliance, groupe de campagne de l'industrie musicale, a déclaré: "Nous sommes ravis que Google ait finalement agi et suspendu la publicité de Viagogo. Nous espérons maintenant que d'autres plates-formes, notamment Facebook, pourront suivre son exemple". Retrouvez toutes les infos sur l'agence digitale Lille.

Remplis sous: Non classé Commentaires
6Oct/19Off

Le concept de SEO

Nous allons parler à l'éléphant dans la pièce avant de parler de quoi que ce soit. La dernière révision officielle du PageRank de la communauté a eu lieu en décembre 2013. En octobre 2014, John Mueller, de Google, a établi ce que nous avions cru croire: la barre d'outils Google PageRank était officiellement décédée. Le clou ultime du cercueil est apparu deux ans plus tard, lorsque Yahoo et Google ont éliminé Toolbar PageRank en examinant le navigateur Internet. , beaucoup de gens roulent des yeux après avoir vu «des nouvelles» à propos de PageRank en 2019. Ainsi et naturellement, beaucoup de gens ont l'information de laisser PageRank rester une relique du passé. Cependant, bien que la barre d'outils PageRank ait disparu, Gary Illyes de Google a établi en 2017 que PageRank * restait un signal permanent (même si c'était certainement l'une des centaines utilisées par Yahoo). * (Afin d'éviter toute incertitude, j'utiliserai l'expression «Toolbar PR» pour parler de la variation maintenant faible de la communauté et «PageRank» pour parler de la métrique associée à Google dans les scènes.) Nous avons également d'autres faits que les moteurs de recherche continuent d'utiliser et de mettre à jour PageRank derrière le rideau: En avril 2018, expert seo ils ont mis à jour leur brevet PageRank et ont déposé une demande de maintien. Ce n'est pas parce que Google a un brevet qu'ils l'utilisent bien sûr. Si le grand public ne peut plus consulter son score de 1 à 10 sur la barre d'outils PR, mais il ya suffisamment de preuves pour suggérer que le classement PageRank existe toujours et que c'est toujours une mesure qui compte, même. Cela ne veut pas dire que nous devrions l'ignorer complètement ou prétendre que cela n'a pas d'impact sur les classements, même si pageRank est loin d'être la seule mesure qui compte. Cela peut nous amener au problème actuel: Si nous savons que le PageRank est toujours un signal de classement mais que nous ne savons pas quels changements Google apporte à leur algorithme ou quel impact a le PageRank en 2019, que pouvons-nous faire pour y remédier? C'est pourquoi les référenceurs relèvent normalement de l'un des deux camps. Vous l'ignorez et vous vous concentrez exclusivement sur les mesures que vous êtes en mesure de déterminer correctement que vous savez améliorer votre site Web (dans ce cas, ce court article ne vous sera pas très utile). Vous utilisez une nouvelle mesure en corrélation étroite avec le classement PageRank qui peut vous aider à faire des suppositions bien informées et à améliorer le signe de classement que nous savons néanmoins disponible (par lequel, continuez à lire!). Il n'y a pas de remplacement individuel pour la barre d'outils PR proposé avec une approche infaillible pour déterminer le PageRank. Je ne prévois pas de colporter du gaz de serpent et de vous informer qu'une telle chose existe. Au lieu de cela, cet article vous donnera un aperçu (assez simple) du disque de PageRank, vous indiquera qu'il est (ou a été) mesuré, et discutez ensuite d'une recherche qui révèle le lien qui existe entre ces différents classements et solutions. Nous terminerons avec quelques recommandations fondamentales qui devraient vous permettre d'augmenter votre PageRank (du moins théoriquement). Laissez-nous sauter droit dans une histoire (courte et douce) de PageRank. Qu'est-ce que PageRank? Vous reconnaîtrez probablement Toolbar PR si vous aviez déjà une familiarité passagère avec le référencement au cours des dernières années. Toolbar PR avait pris le plus grand nombre de métriques difficiles derrière les affichages et l'avait condensé en un score de rien à 10, ce qui était facile à comprendre: plus votre montant est élevé, plus votre page Web est grande. Qu'est-ce que PageRank? Selon la version TL; DR, c'est un moyen pour Google de classer les pages Web en fonction de leur importance, en fonction de la qualité et du nombre de liens entrants d'une page. Alors, SEO Lille supposons que votre page ait un PageRank de 10/10 et inclut des liens vers cinq autres pages. Selon la formule originale de Google, 85% du PageRank de votre page serait divisé entre chacune des pages auxquelles vous avez accédé. 8,5 / 5 = 1,7. Ainsi, chaque page recevrait un PageRank de 1.7 / 10 de votre page. (Cela peut être un examen vraiment simplifié de la manière dont le PageRank a été déterminé. Si les calculs vous intéressent, je vous conseille de préciser le fonctionnement de PageRank de Dixon Jones. C'est une lecture incroyable.) Il suffit de mentionner que si les SEO parlez de la «qualité d'un lien» ou de «l'autorité de liaison» ou «lien de liaison» ou utilisez des expressions telles que «tous les liens en retour ne sont pas identiques», ce qui peut constituer un élément de notre discussion. De toute évidence, Google a beaucoup changé quant à la précision avec laquelle ses pages Web sont classées au fil des ans. Il serait peut-être ridicule de penser que PageRank n'a pas connu la même progression. Cependant, il s'agit d'une option sûre et sécurisée. La stratégie essentielle et les objectifs sous-jacents souhaités de PageRank sont restés relativement constants au fil des ans.

Remplis sous: Non classé Commentaires
1Oct/19Off

La pauvreté qui produit les migrations

Juan se tenait debout avec sa belle moitié et environ trois jeunes enfants, agrippant une petite feuille de papier en utilisant un nombre à 10 chiffres créé dessus. "Nous ne l'avons pas laissé faire aujourd'hui", a-t-il déclaré. Puis il a sorti son bagage de la marque de personnes qui avaient formé un mur dans l'ombre de tout passage supérieur de Tijuana, à côté de mots géants épelant "Mexique" au bord. «Nous avons six numéros de téléphone simples.» Ce matin-là, environ 50 personnes chanceuses avant lui ont appelé leurs numéros de téléphone. Juan et sa fantastique famille, originaires du Salvador, avaient investi six mois dans la région, dormaient dans des abris et résistaient, comme bien d'autres, à leur nom. Si chaque petite chose faisait l'affaire comme on pouvait s'y attendre et que les 50 prochains chiffres étaient en réalité considérés comme un moyen, demain serait leur journée pour se montrer sur le quai d'entrée de San Ysidro et demander l'asile dans les États. «J'espère», a déclaré Juan. Tandis qu'il m'informait, son garçon dépassé depuis six à douze mois marchait autant qu'ils ne se présentaient. Il enfilait un bonnet avec un koala flou sur les oreilles et portait une courtepointe, a-t-il expliqué, «car il fait extrêmement froid ici». Juan, qui a dans la trentaine, a fourni du pain à la maison. Il a expliqué qu'ils avaient quitté le Salvador depuis que les mauvais traitements infligés aux gangs étaient devenus si terribles qu'il ne permettait pas à ses petits de s'engager dehors et que cet homme était effrayé par son style de vie. Il s'est rendu compte que la procédure de demande d'asile ne serait ni rapide ni facile, mais il ne pensait pas aller jusqu'à la frontière américano-mexicaine et se positionner sur une liste d'attente comptant plus de 2 000 marques. Le président Donald Trump a annoncé une urgence dans tout le pays en février. pour qu'il puisse rendre compte de ses frontières, annonciateur de «problèmes de protection des frontières et humanitaires menaçant la sécurité de tout le pays», mais lorsque je suis allé à Tijuana des mois suivants, il était très clair à quel point la véritable urgence inattendue était la goulot d'étranglement avec la frontière que Trump lui-même possédait développé développé. Un grand nombre de migrants du centre des États-Unis ont été capturés dans l'un des endroits les plus dangereux du Mexique. Le numéro de téléphone est en train de monter en raison de politiques visant à continuer à empêcher les migrants d'exercer leur capacité de rechercher correctement l'asile. Cette sauvegarde de fichiers de demandeurs d'asile est la conséquence de plusieurs mesures prises par la direction de Trump pour réduire le nombre de personnes entrant dans le pays pour se mettre à l'abri. La résidence de couleur blanche a effectivement limité le nombre de personnes pouvant demander l'asile à la frontière à tout moment, de sorte que les personnes ici -es, y compris plusieurs des 5 000 personnes qui sont arrivées à Tijuana dans les caravanes de migrants l'automne dernier - ont eu la difficulté de se retenir quelques mois juste avant qu'ils puissent faire leurs besoins. En janvier, l'administration a appliqué son soi-disant plan «Rester au Mexique», obligeant certains demandeurs d'asile citoyens américains de premier plan qui auraient pu être autorisés à attendre le calendrier de leur tribunal d'immigration aux États-Unis pour retourner au Mexique - une procédure qui, en raison de la Les arriérés substantiels des tribunaux peuvent prendre des années.

Remplis sous: Non classé Commentaires